Les apparences sont trompeuses

Une première en Belgique, après d’autres pays francophones, écrite par Eugenio Giuliani, dans une mise en scène d’Anne-Isabelle Justens en 2017. Duel à couteaux tirés dans une ambiance noire, absurde et burlesque entre une femme accusée de l’assassinat de son mari et un juge d’instruction. 

Les apparences sont trompeuses

© Copyright Le Souffleur Aphone - All Rights Reserved - Mentions légales